Un lac-à-l’épaule sans préparation… Oseriez-vous?

Publié le lundi 16 août 2011 par Sylvie Huard dans la catégorie Animation de groupe

Activité annuelle dans plusieurs entreprises, le lac-à-l’épaule marque souvent la fin d’une année de travail et le lancement d’une nouvelle. C’est aussi un moment de réflexion privilégié et stratégique que se donne un conseil d’administration ou une équipe de direction.

Il est d’usage, lorsqu’on planifie un tel événement, de prendre du temps pour préparer ce qui y sera discuté. Ayant été amenée à animer plusieurs lac-à-l’épaule dans les dernières années, je vous livre ici ma réflexion quant à la préparation (supposément nécessaire) de ces journées.

Regarder en avant ou en arrière?

Ce que je reproche au processus de préparation est qu’il est davantage tourné vers le passé que vers l’avenir. Le réflexe d’analyser « les vieilles affaires » n’est pas mauvais en soi, mais ce n’est malheureusement pas ce qui va vous faire avancer!

Pour que des étincelles jaillissent et que les esprits s’allument, il faut plutôt cristalliser le présent, car c’est là que se trouve la vérité.

L’authenticité, c’est maintenant

Le moment présent, voilà où résident vos réponses. Et voilà où vous devriez puiser votre inspiration pour l’année à venir. Pourquoi? Parce que le fait de se connecter avec ce qui est ici maintenant révèle ce qu’il y a de plus vrai dans l’entreprise. On touche même les émotions, et c’est justement au cœur de ces émotions qu’on découvre des actions porteuses de succès. Ancrées dans la vérité, les émotions donnent accès à une nouvelle source de réponses.

Pour s’y retrouver et en ressortir nourrie, chaque personne doit sentir ses talents reconnus au sein du groupe. L’animateur a la responsabilité d’établir ce climat de confiance. Ensuite, la vision mobilisatrice du dirigeant sert d’élément fondateur pour déterminer les actions prioritaires à accomplir dans l’année qui vient. À partir de là, les réponses viennent normalement d’elles-mêmes… (eh oui!).

Se lancer dans un lac-à-l’épaule sans préparation demande de la confiance et un certain lâcher-prise, j’en conviens. Cela demande également que la personne qui anime sache où elle s’en va.

Seule préparation requise : soyez frais et dispos!

Pour moi, le succès d’un lac-à-l’épaule repose sur l’attitude et la disponibilité des personnes présentes. Soyez ouvert, soyez présent, soyez vrai, tout le reste suivra!

Et pour bénéficier encore davantage de cette période de retraite bucolique, je vous propose ceci : troquer le temps de préparation pour du temps de suivi. En effet, les décisions et les intentions qui émergeront de ces quelques journées de réflexion n’auront d’impact que si elles s’imposent concrètement en cours d’année. Pour ce faire, la planification de moments de suivi vous assurera que les orientations choisies s’intégreront graduellement dans l’entreprise (et pour de bon!). Aussi, pour avancer encore plus, la mise sur pied d’un outil stratégique comme le phare de gestion pourrait se révéler un atout exceptionnel!

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :