Billet 8: Comment éviter les conflits en remettant une situation dans son contexte

Publié le lundi 4 septembre 2019 par Sylvie Huard dans la catégorie Familles en affaires: Gestion des émotions, Gestion des conflits, Harmonie au travail

Voulez-vous que je lise ce billet pour vous?

Avez-vous du mal à comprendre la source des conflits qui déchirent votre famille au travail ? Avez-vous de la difficulté à connecter avec les membres de l’entreprise familiale sans toutefois comprendre pourquoi ? Si c’est le cas, ce billet de blogue est pour vous.

L’histoire s’éclaire à la lumière du présent, et le présent lui-même est structuré par son contexte. Les récits d’alentour constituent un cadre de croyances, de souvenirs et de comportements qui peuvent évoluer selon les rencontres. La clé du passé, c’est le présent. Et ce qui structure le présent, c’est notre relation.
– Boris Cyrulnik

Si les conflits peuvent être déclenchés par différents facteurs du quotidien, l’une des principales sources de conflits au sein des familles en affaires est sans aucun doute l’absence d’une mise en contexte.

Les membres d’une entreprise familiale tiennent trop souvent pour acquis qu’ils partent de la même place. Or, le cheminement d’un cédant n’est pas forcément le même que celui de la relève, d’où l’importance de remettre toute situation dans le bon contexte avant d’engager une discussion.

Les écarts contextuels peuvent être de plusieurs types : générationnel, culturel, géographique, etc.

J’entends souvent les cédants dire : « Je ne peux pas transmettre mon entreprise à la jeune génération, ils ne travaillent pas ! »

Est-ce la réalité, ou est-ce plutôt la vision du travail des cédants qui brouille les pistes ?

Pour un membre de la génération plus sage, il faut travailler dur, pendant de longues heures, pour arriver au succès. Cet état d’esprit découle d’une conception plus ancienne liée au travail manuel : si l’agriculteur ne travaillait pas suffisamment la terre de son champ, la récolte serait assurément mauvaise.

Or, dans un monde VICA comme le nôtre, ce n’est pas que le nombre d’heures travaillées qui assure le succès d’une entreprise, mais aussi la capacité des membres de la famille en affaires de gérer la complexité des situations auxquelles ils font face.

Le même décalage pourrait survenir chez les membres de la jeune génération qui reprocherait à leurs aînés de n’avoir eu aucune conscience écologique dans leurs décisions d’affaires. Ici encore, il faudrait remettre la situation dans son contexte pour comprendre que les normes n’étaient pas les mêmes autrefois et que la conscience écologique n’était pas aussi développée qu’aujourd’hui.

J’ai aussi remarqué que les membres d’une famille en affaires s’obstinent parfois férocement alors qu’en réalité, ils disent exactement la même chose.

Prenons deux frères : l’un reproche à l’autre de n’être pas assez passionné, ce qui pourrait nuire à l’entreprise, tandis que l’autre reproche à son frère de ne pas se soucier suffisamment de l’aspect financier des affaires en étant trop passionné.

Vous voyez le problème ?

On comprend facilement que les deux frères souhaitent la même chose : le succès de l’entreprise. En ne prenant pas le temps de remettre leur objectif dans le bon contexte, ils sont tombés dans les extrêmes. Or, dans un conflit, rien n’est totalement noir ou totalement blanc, il y a toujours un million de zones grises.

Bref, devant toute situation, il s’avère primordial de prendre le temps de s’assoir et de s’expliquer les nuances qui restent trop souvent dans le noir afin que tous comprennent bien le contexte de départ.

Si on peut éviter bien des conflits en rendant clair le contexte d’une situation, verbaliser ses attentes peut permettre aux membres d’une entreprise familiale d’éviter les non-dits qui crée, eux aussi, des conflits. Nous en parlerons dans le prochain billet de blogue.

Vous aimeriez recevoir les prochains articles de la série par courriel ? Vous n’avez qu’à inscrire votre adresse courriel dans le menu latéral et le tour est joué !


Vous trouvez ci-dessous la liste complète des articles de la série Gestion des Émotions :


Puisque la gestion des émotions en affaires est un facteur clé dans l’atteinte d’une complicité entre les générations, je vous invite à consulter ma série qui aborde les défis que représente la cohabitation de plusieurs générations au sein d’une entreprise familiale.

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :