Recevez mes réflexions publiées sur le blogue par courriel


Prendre rendez-vous

Gérer les conflits
Étude de cas | Accompagner...dans le chaos

Contexte : entreprise en croissance – PME de 30 employés – Mandat de restructuration qui se transforme en mandat de relève

Une entreprise qui voit ses ventes tripler en trois ans fait face à des défis particuliers. La gestion au quotidien devient une succession de feux à éteindre, ce qui entraîne la dispersion des énergies créatives. Vous voyez le portrait? Eh bien, c’est dans ce contexte qu’on m’a appelée en renfort pour ce qui, au départ, devait être un mandat de restructuration.

Après avoir pris le pouls de l’équipe et sondé le terrain, il est clairement ressorti que deux visions existaient au sein de la direction. Deux courants assez contradictoires même, l’un prônant la productivité, l’autre la tolérance. Sans en dire davantage, je suis convaincue que vous pouvez imaginer l’ambiance qui régnait.

Voyant cela, j’ai décidé de retourner à la source même de l’entreprise en travaillant uniquement avec le président (pour un temps). L’entrepreneur en question possédait les qualités d’un bâtisseur, mais pas toutes celles d’un gestionnaire aguerri. La réponse s’est alors imposée : il nous fallait un directeur général.

Le profil recherché était assez pointu. Nous voulions quelqu’un qui connaissait le domaine d’expertise de l’entreprise, en plus de posséder des qualités de rassembleur et une bonne expérience en gestion. Un autre élément devait être considéré : comme le président désirait se retirer dans cinq ans, notre candidat devait donc, idéalement, démontrer un intérêt à prendre la relève. Comment dénicher cette perle rare?

La vie a fait que j’ai rencontré « l’élu » dans le cadre d’une formation en relève que je donnais. Voyant son profil, sa sagesse naturelle et ses compétences, je lui ai parlé du poste et des défis qu’il comportait. Peu de temps après, il intégrait l’entreprise à titre de directeur général. Incroyable!

Nous avons ensuite travaillé à mettre sur pied le phare de gestion. Cela nous a permis de trouver quel domino allait faire tomber les autres afin d’acquérir une nouvelle efficacité. Et comme d’habitude avec cet outil, les réponses se sont imposées d’elles-mêmes, nous amenant à prendre des décisions en toute confiance.

Les commentaires sont fermés.

Membre de :