Billet 7: Pas besoin de se parler pour se comprendre ? Non. Ne dites pas cela.

Publié le lundi 8 septembre 2020 par Sylvie Huard dans la catégorie Gestion des conflits, Harmonie au travail, La confiance: l'art des familles en affaires, Planification de la relève

Voulez-vous que je lise ce billet pour vous?

Le saviez-vous ? Une famille en affaires a tout intérêt à s’exprimer clairement plutôt qu’à croire que tout le monde se comprend sans avoir besoin de parler. C’est en exprimant ses attentes et en exigeant des comptes que les entreprises familiales pourront préserver l’harmonie et la pérennité.

« Folie : faire la même chose encore et encore et attendre des résultats différents. »
Albert Einstein

Préciser ses attentes et exiger des comptes : OMG, que de commandements !  Dans les familles en affaires, on n’a pas besoin de se parler pour se comprendre. Par contre, quand on ne se comprend plus, on ne sait pas comment s’en sortir!  Ces deux commandements tracent le chemin à suivre afin de s’en sortir.  

 

Préciser les attentes : quand les tabous empêchent les familles en affaires d’avancer

Partager sa vision de l’entreprise, ses valeurs et son rôle peut faire une grande différence lorsque vient le temps de comprendre l’autre. Cette connaissance peut grandement contribuer à préciser les attentes mutuelles qui nourrissent chacun.

Or, la rétroaction semble tabou au cœur des familles en affaires. Personne n’ose dire ouvertement ce qu’il pense lorsqu’un désaccord survient : l’évitement est utilisé. Quand on se voit quelques fois par année, ça peut toujours passer, mais quand on travaille en famille au quotidien, rien ne va plus.

Il s’avère donc primordial de réserver du temps, au quotidien, pour aménager un espace d’échange. Si le travail en famille peut être rempli d’amour, cela peut aussi s’avérer destructeur. Cette pensée magique qui consiste à croire que, puisqu’on s’aime, tout va bien aller, n’est pas suffisante. Sans système pour gérer les désaccords, il sera difficile pour les membres de la famille d’oser s’exprimer et, pour l’entreprise, de se réinventer.

 

Exigez des comptes : quand le courage d’aborder les sujets délicats permet aux familles bien intentionnées de s’ancrer dans l’harmonie

Une fois que les attentes mutuelles sont précisées, le temps est venu de se rencontrer pour faire le point et voir ce qui a bien été et moins bien été pour réajuster le tir au besoin.

Quand ma fille et moi faisons ces rencontres, nous faisons face à un défi de taille. C’est extrêmement délicat d’aborder un sujet problématique. Or, chaque fois que nous prenons le temps de nous assoir pour en discuter, nous en sommes incroyablement soulagés.

Le vieux dicton qui dit qu’un problème ne se crée pas tout seul s’applique ici. La plupart du temps, il y a un bout qui appartient à Jade et un bout qui m’appartient dans la problématique.

Puisque les familles en affaires sont la plupart du temps bien intentionnées, puisque chacun veut le bonheur de l’autre, tous auraient intérêt à prendre conscience des éléments délicats et à en tenir compte par la suite.  C’est ce qui permettra à la relation entre les membres de s’améliorer.

Évidemment, quand la problématique concerne le manque de performance d’un employé et que ce dernier est un membre de la famille, ce n’est pas évident d’envisager la mise à pied. Toutefois, éviter le sujet ne permettra que de créer de la frustration de toutes parts. Aussi bien, dans ce cas, de prendre le temps nécessaire afin de remercier cet employé.

 

 

Bref, dans un monde tumultueux comme celui d’aujourd’hui, dans lequel on est appelés à évoluer constamment, on ne peut pas se permettre de se priver des idées de toutes les générations. Bien qu’il s’avère parfois difficile de formuler clairement nos attentes et d’exiger des comptes, il ne faut surtout pas abandonner.

Comme toute discussion commencer d’abord par l’écoute, nous verrons, dans le prochain billet de blogue, que la confiance, c’est d’abord commencer par écouter et qu’aucune confiance ne peut s’établir sans l’assurance que l’autre tiendra ses engagements.

Vous aimeriez recevoir les prochains articles de la série par courriel ? Vous n’avez qu’à inscrire votre adresse courriel dans le menu latéral et le tour est joué !

Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :