Donner du sens à ma vie professionnelle. Par quel bout commencer?

Publié le lundi 18 août 2015 par Sylvie Huard dans la catégorie Inspiration

Voulez-vous que je lise ce billet pour vous?

Je veux m’accomplir, mettre mon talent en lumière, donner du sens à ma vie professionnelle en contribuant encore plus à un monde meilleur. Est-ce encore possible ? Par quel bout commencer?

Vous avez 30-40-60 ans, de l’expérience et un bagage de vie, des forces et des rêves. Pourtant, votre impression est de ne pas savoir comment vous positionner. Sachez que c’est peut-être encore possible. Comment ? Je vous propose d’essayer ces trois ingrédients :

  1. Connaissance de soi
  2. Désir d’aller plus loin
  3. S’ouvrir/écouter

1. Connaissance de soi :

J’ai fait 3 processus d’orientation dans ma vie; un à 16 ans, un autre à 30 ans et le dernier à 38 ans alors que j’étais PDG d’une organisation de 100 millions de chiffres d’affaires. À chaque fois, ont m’a demandé de nommer 10 réalisations que j’avais accomplies. Ce qui a fait une différence pour moi dans le troisième processus avec Florence Côté fut de nommer des réalisations selon les 3 critères suivants :

  1. Fierté
  2. « Fun »
  3. Je recommencerais n’importe quand

Pas besoin de vous dire que le résultat final n’a pas du tout été le même que les deux autres processus antérieurs. C’est alors que j’ai quitté mon poste de PDG pour aller réaliser mes rêves de contribuer à un monde meilleur.

2. Désir d’aller plus loin :

Si vous avez la fibre autodidacte, ou que le processus d’orientation vous convient moins. Je vous partage d’autres outils qui m’ont grandement aidée. Le livre De quelle couleur est mon parachute ? a été vendu à plus de 10 millions d’exemplaires jusqu’à maintenant. Dans cet ouvrage, ce qui m’a particulièrement aidée c’est de réaliser «La fleur» pour décrire l’environnement de travail idéal (lieu, domaine, environnement humain, valeurs, buts, conditions et salaire). J’ai aussi fait plusieurs tests psychométriques et sondage dont «Découvrez vos points forts» qui cible nos 5 plus grandes forces.

3. S’ouvrir/écouter :

Une personne qui a été particulièrement déterminante est Jean-Claude Gagné de la BDC. Je lui disais que je voulais faire de la planification stratégique et il m’a répondu «Ben non, tout le monde fait ça, nous on te veut en relève d’entreprise». C’est là que j’ai réalisé que j’avais la transmission d’entreprise tatouée sur le corps et que je ne m’en étais pas rendu compte.

Se positionner au niveau professionnel de façon satisfaisante demande un mélange de connaissance de soi et des opportunités d’affaires, de feedback externe, de timing et de désir d’aller plus loin, de sentir qu’on donne le meilleur de soi !

Toutes ces expériences m’ont influencée pour créer un entretien de 4 heures. Durant cet entretien j’aide les gens à structurer leurs expériences, leurs forces, leur vision… pour prendre une décision plus éclairée de leur avenir professionnel. Le type de commentaires que j’ai suite à cette rencontre est «Je ne m’étais jamais vue comme ça, mais ça fait tellement de sens.»

Si vous désirez être accompagné dans votre processus de réflexion contactez-moi.

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Les derniers articles par Sylvie Huard (tout voir)

2 Commentaire(s)

  1. Sylvie, bonjour à toi.

    Je suis curieux.

    Selon toi :

    • Est-ce que les 4 avenues que tu proposes (soit les trois que tu as vécues et celle que tu offres avec l’entretien de 4 heures) peuvent aider quelqu’un qui n’est ni entrepreneur ni manager?
    • Si oui, quelle avenue te semble potentiellement la plus utile pour quelqu’un comme mon beau-frère (qui n’aura que 30 ans l’année prochaine et qui s’ennuie dans une job alimentaire)?
  2. Sylvie Huard dit :

    Bonjour Adrien,

    Merci pour cette question fort pertinente. Oui, je considère que les 4 avenues sont pertinentes pour quelqu’un qui n’est pas entrepreneur.

    Pour ton beau-frère les points en ordre de priorité sont:
    1- Se connaître assez bien (peut faire le sondage)
    2- Est-ce qu’il veut aller plus loin dans la satisfaction au travail? Si oui, qu’est-il prêt à investir en temps et en argent? (peut faire l’exercice de la fleur)
    3- S’ouvrir/écouter, est-ce qu’il est prêt à écouter les idées des personnes crédibles autour de lui?
    4- S’il a fait un bout de chemin dans les 3 points précédents et qu’il veut un entretien qui va rassembler sa vie sur une page (PDG section s’orienter) il m’appelle 🙂

    En espérant que ça répond à ta question Adrien 🙂

    Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :