Sylvie, fais-tu du coaching?

Publié le lundi 8 mai 2012 par Sylvie Huard dans la catégorie Inspiration

Bien sûr que je fais du coaching. J’en fais depuis bien avant Harmonie Intervention… alors je m’étonne toujours lorsqu’on me le demande… mais c’est vrai que j’appelle rarement ça comme ça ici.

Ce que je fais avec les gens en relève, avec les gestionnaires et gens d’affaires en harmonie au travail et même avec les amies qui viennent marcher avec moi, c’est essentiellement du coaching. Du coaching comme j’aurais aimé être moi-même coachée.

Réfléchir ensemble

Pour moi le coaching, ce n’est pas de lancer en l’air une liste de choses à faire pour régler un problème. Ce n’est pas non plus de proposer des solutions qui ont marché ailleurs – ou pour moi.

Ce que je veux, c’est qu’on débroussaille et qu’on réfléchisse ENSEMBLE. Ouvrir la voie aux réponses pour les voir émerger d’elles-mêmes. Je ne suis pas une conseillère, je ne donne pas une recette infaillible. Je suggère un processus pour trouver des réponses. J’ai bel et bien développé des outils pour démarrer la réflexion rapidement et de façon efficace, mais ensuite, on est en mode réflexion, relation et discussion : en mode « voir ».  On rit, on provoque, on s’anime, on décortique… et la beauté de tout ça, c’est qu’en cours de route, les bonnes solutions s’imposent d’elles-mêmes. Puis le désir de passer à l’action rapidement devient plus fort que tout.

Les émotions et les décisions font-elles bon ménage en affaires?

Ah les affaires. On les imagine sérieuses, habillées en tailleur, grises et dures. En affaires, il faut garder la tête froide, non?

Non!
Quelle erreur monumentale (beaucoup trop répandue)! 
Qu’on soit en affaires ou non, on est humain. Et un humain, ce n’est pas qu’une tête. 
Je suis convaincue que ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui utilisent leur nature humaine pour décider.

Rationnellement, toutes les solutions se valent. Comment savoir avec certitude que vous prenez la bonne décision? Si vous n’allez pas vérifier à l’intérieur, vous ne le saurez jamais. Vous serez paralysé. Jamais vous n’expérimenterez « le grand soupir du fond de l’âme. » – ma façon de nommer le sentiment d’être certain de faire le bon choix.

Parce qu’il n’y a aucune bonne ou mauvaise décision. Il n’y a que des bonnes et des mauvaises décisions pour vous. C’est ça que je vous aide à identifier.

Être authentique, c’est être la même personne, tout le temps.

Ça fait des années que je poursuis des études sur le coaching et l’intelligence émotionnelle, et ce, à travers le monde entier. Tout ça dans un seul but : enlever le plus de filtres possible entre moi et les autres pour ne garder que le vrai.

Les filtres ce sont les peurs, les fausses croyances, les conventions, l’image, l’ego… Quand on ne trouve pas nos réponses – en affaires comme dans la vie – c’est qu’on est pris là-dedans. Et moi, avec mon regard extérieur, je challenge ces filtres pour les faire tomber. Et là tout devient vraiment plus clair. Les projecteurs se tournent vers les zones aveugles… Aucune fuite possible.

Je travaille donc avec des gens allumés, parfois trop! Mes clients veulent connecter, partager, performer et être accompagnés vers ce qui aura du sens pour eux. Ils ont souvent besoin de faire le ménage. Ils sont prêts à « voir ».

Aller droit au but

En général, mes clients sont soit en période d’écœurite aigüe ou de grand changement. Ce sont des gens qui ont le sentiment d’être enlisés dans le sable mouvant ou à l’inverse, sur le point de sauter dans le vide – en cédant leur entreprise ou en sautant à pieds joints dans un projet de relève ou de création d’entreprise.

On me dit que je suis franche, directe et que je ne passe pas par quatre chemins. On me dit que je suis rafraîchissante parce que j’amène un vent de renouveau. Que le coaching avec moi, c’est d’apprendre à se connaître et à se respecter.

Vrai. C’est important pour moi que mes clients trouvent un sens à toutes leurs décisions, qu’ils apprennent à utiliser leur phare intérieur pour faire les bons choix et demeurer alignés avec « le vrai ».

Bien souvent, c’est un  « Comment ça ce fait que je n’ai jamais vu ça comme ça?! » bien senti qui s’échappe d’eux, quand on tire enfin sur la bonne ficelle. Euréka!

Au final, ils développent une confiance solide non pas en leurs compétences au sein de leur rôle professionnel, mais en tout leur être. Parce que s’il y a une chose dont je suis sûre, c’est qu’on se leurre en pensant qu’on est deux personnes – une en affaires et une dans la vie.

On est la même personne…

Avant la vente de son entreprise et après.
Avant d’être devenu propriétaire et après.
Au bureau, à la maison, en couple, avec les enfants.

On est, c’est tout.

Et tout devient drôlement plus facile quand on l’a compris. Si ce que vous avez lu dans ce billet vous interpelle, si vous avez soif d’explorer cette avenue avec moi, foncez, c’est par ici.

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Les derniers articles par Sylvie Huard (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :