Gestion du risque en transfert de PME : 10 bombes prêtent à éclater

Publié le lundi 21 février 2012 par Sylvie Huard dans la catégorie Planification de la relève, Relève d'entreprise, Relève familiale

Au fil de mon expérience comme entrepreneure, médiatrice et spécialiste en relève, j’ai vite réalisé que le véritable facteur de risque est le facteur humain. Humain comme dans relations humaines et dans décisions humaines.

Au sein de toutes les situations vécues ou observées, j’ai identifié 10 déclencheurs de bombes qui risquent de mettre en péril la réussite d’un processus de transfert d’entreprise, la pérennité des relations humaines ou celle de l’entreprise. 10 décisions humaines qui sont en votre pouvoir : cédants et repreneurs.

1. Choisir seul la relève sans vision globale stratégique

Avez-vous bien évalué les repreneurs potentiels dans votre entreprise? Quelle est votre vision pour l’entreprise? Quels sont vos défis, vos opportunités? Choisissez d’abord votre poulain, impliquez-le, mais ne brûlez pas d’étapes.

2. Ne pas valider le modèle d’affaires

Quand on fait de l’argent, on ne veut pas vendre! Quand on en fait moins, ce n’est pas le temps de vendre! Votre modèle d’affaire est-il viable à long terme, avez-vous besoin de le réévaluer, de le repenser? Pouvez-vous aller chercher un repreneur qui vous aiderait à le faire?

3. Penser que l’autre sait

Vos enfants ont passé leur vie dans l’entreprise, ils savent comment ça marche, non? Et bien non. Le transfert de connaissances est un enjeu majeur, que la relève soit familiale ou non. Commencez tout de suite à faire le tri de vos 30 ans d’expérience.

4. Donner, vendre ou acheter des actions trop rapidement

Transférer des actions suppose qu’on s’est occupé des autres axes. Est-ce le cas? Avez-vous transféré vos connaissances, échangé sur votre vision? Êtes-vous certain que c’est la bonne personne en lien avec le défi? Si vous souhaitez seulement mobiliser votre ressource, sachez qu’il existe d’autres façons.

5. Ne gérer que l’aspect financier de la transaction

Les deux autres axes sont ceux de l’entreprise (fonctionnement, historique, etc.) et des relations. Ce sont les deux plus sensibles. Les deux pour lesquels il n’y a pas de manuel et que vous êtes les seuls à pouvoir gérer. Ne les négligez pas.

6. Ne pas gérer toutes les relations importantes

Le transfert d’entreprise touche bien plus que le repreneur et le cédant. Il y a une foule de relations à entretenir ou à préserver avec attention. Certaines sont reliées à l’entreprise, d’autres à votre vie personnelle. Assurez-vous de communiquer ouvertement et de faire les présentations nécessaires.

7. Faire la transition sans faire évoluer les rôles

Comment gérer les émotions du cédant et du repreneur quand on veut rester en relation? Même si vos objectifs personnels sont différents? Les risques d’explosion sont très grands pendant la transition ou lorsque le cédant veut demeurer présent dans l’entreprise… Mieux vaut clarifier l’évolution des rôles dans votre plan d’action.

8. Se faire payer sur une longue période sans « sinon quoi? »

En deux mots : prévoyez l’impossible.

9. Décrocher trop vite après la vente

Si vous attendez trop longtemps avant d’entamer le processus, il est possible que votre seule envie soit de décamper. Si vous avez bien effectué votre transfert de connaissance c’est une chose, mais si vous avez commencé avec les actions et que vous n’êtes pas disponible pour votre relève, c’en est une autre… Assurez-vous de demeurer disponible au besoin.

10. Sous-estimer la perte de l’identité entrepreneuriale

Être entrepreneur, c’est plus que diriger une entreprise. Prenez le temps de vous demander comment vous alimenterez « votre feu » et votre identité d’entrepreneur une fois que la principale manifestation de celle-ci sera derrière vous…

S’engager dans le processus humain

Préparer sa relève peut paraître exigeant. Je suis consciente que le volet humain n’est probablement pas votre force, mais dites-vous que lorsqu’on connaît ces déclencheurs de bombes, c’est déjà plus facile d’être vigilant et de regarder où on met le pied.

Plus concrètement, un accompagnateur comme moi peut vous aider à couvrir tous ces éléments à l’intérieur d’un plan global et vous aider à coordonner le tout pour mettre un maximum de chances du côté de la réussite… sans avoir à recoller les morceaux.

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Les derniers articles par Sylvie Huard (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :