La relève en PME : avez-vous peur de faire les premiers pas?

Publié le lundi 10 mars 2011 par Sylvie Huard dans la catégorie Relève d'entreprise, Relève familiale

Le mot « relève » semble être sur toutes les lèvres. Les différentes instances gouvernementales, ainsi que plusieurs regroupements d’affaires et organismes voient cela venir depuis un bout de temps et tentent de préparer le terrain. En effet, sachant que 40 % des propriétaires d’entreprise envisagent de prendre leur retraite d’ici cinq ans, il y a là un mouvement important. De plus, considérant que la majorité de ceux-ci n’ont aucun plan de relève, la situation mérite définitivement que l’on s’y attarde.

C’est en partageant cet état des choses avec d’autres passionnés de la question qu’une évidence a surgi : le premier défi à relever est de sensibiliser les cédants.

Qu’est-ce qui les retient?

À première vue, on pourrait penser que la préparation de la relève de son entreprise est une activité emballante et stimulante pour les dirigeants, mais c’est tout le contraire! Le sujet comporte en fait des aspects qui paralysent et empêchent d’aller de l’avant. Tel un tabou, aborder le  processus de relève les rebute. Pourquoi?

  • Parce qu’en parlant de relève, cela va générer de l’inquiétude chez les autres membres de la direction et le personnel. Est-il question de vendre? Qu’est-ce qui va nous arriver? Qui remplacera le chef?
  • Parce que le sujet soulève des questionnements à plusieurs niveaux, le problème semble parfois insurmontable et… inspire la procrastination!

En vérité, peu de dirigeants savent par quel bout amorcer le processus de relève.

Un parallèle me semble ici très intéressant à faire avec les services funéraires. Ce domaine d’activité a su, au fil du temps, convaincre les gens qu’il est avantageux d’établir leurs préarrangements afin de simplifier la vie de la famille à la suite du décès. He bien, chers amis, voilà exactement le modèle qu’il faut appliquer à la relève! Si le propriétaire ne prend pas les devants pour planifier ce transfert harmonieusement, cela ne se fera pas comme par magie lors de son départ.

D’abord, briser la glace

Pour démystifier et faire les premiers pas, je recommande aux dirigeants d’en parler à une personne de confiance qui connait bien l’entreprise. Une fois la discussion ouverte, des idées pourront germer et, tranquillement, le processus s’enclenchera. Le réflexe de ne rien faire ne rendra les choses que plus complexes avec le temps.

Allez-y, plongez!

 

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Les derniers articles par Sylvie Huard (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :