Bonjour et bienvenue aux lecteurs du Devoir

Publié le lundi 16 septembre 2011 par Sylvie Huard dans la catégorie Relève d'entreprise

Vous arrivez sur mon site après avoir lu l’article dans Le Devoir. Passer le flambeau, mais à qui et comment?

Soyez les bienvenus.

Avant de continuer, je remercie Yvon Laprade d’avoir pris le temps de me trouver et de parler de relève ensemble.

Puis je vous offre de découvrir, entre les lignes de son article repris ci-dessous, des liens vers des ressources additionnelles. L’occasion pour moi de faire redécouvrir à mes abonnés certains des mes billets préférés.

Sylvie Huard est, elle aussi, issue d’une famille d’entrepreneurs. Elle se dit à même de constater qu’il n’est pas toujours facile de «mettre en place tous les morceaux pour mener à terme un dossier de relève en entreprise». Elle a mis en place ce qu’elle appelle un «phare de gestion» pour mieux communiquer au sein même de l’entreprise. Il s’agit en quelque sorte d’un plan d’action stratégique comportant un organigramme expliquant la vision et l’orientation des postes-clés en fonction des talents de chacun. Elle travaille actuellement sur une douzaine de dossiers de PME — des entreprises de 20 à 200 employés — qui sont en processus de transfert.

Un phare pour vous guider, en rêvez-vous?

«Il ne faut pas croire que les propriétaires, âgés dans la soixantaine, sont prêts à abandonner du jour au lendemain. Leur entreprise, c’est souvent leur raison d’exister, leur identité. Ces entrepreneurs-là ont toujours été dans l’action et ils n’ont pas pris le temps de réfléchir sur l’identité de celui ou celle — un fils, une fille, un membre de la direction, un concurrent — qui va lui succéder. C’est là que j’interviens. C’est là que j’incite le cédant [le propriétaire] à parler des vraies affaires», dit la présidente de la firme Harmonie Intervention.

Lettre ouverte à un cédant.

Elle reconnaît que le plus gros défi pour un entrepreneur vendeur, c’est la communication. Ce l’est davantage quand il prend la décision de vendre à l’un des membres de sa famille. «Ça prend des discussions franches au sein de la famille sur le rôle qu’on va donner à celui ou celle qui prendront la relève. Mais il arrive que l’enfant que le père a identifié manque de formation pour occuper la fonction. Il arrive aussi qu’il ait été formé sur le tas. Il peut être intimidant pour la relève familiale de chausser les souliers du propriétaire», constate Sylvie Huard.

Le chaos, les conflits, la famille et la relève.

La spécialiste rappelle qu’il faut mettre de 10 à 12 ans, en moyenne, pour «compléter la transition» d’une entreprise familiale. En revanche, on estime qu’il faudra compter de 5 à 7 ans après la vente d’une PME quand les acheteurs ne sont pas des enfants, mais des employés de la direction. «Mais il est important que le propriétaire ait identifié le ou les employés de la direction qui vont lui succéder. S’il a franchi ces étapes importantes, il devient plus facile de régler tous les autres détails et de transférer ses connaissances. D’une manière ou d’une autre, avec ou sans les enfants pour prendre la relève, on ne transfère pas 40 ans d’histoire sans s’interroger», fait valoir la consultante.

D’abord et avant tout, l’humain.

Bonne relève à vous et au plaisir de vous lire. Ci-dessous ou dans les commentaires d’un prochain article.

Vous voulez ne rien rater de mon blogue? Cliquez ici pour recevoir un courriel à chaque fois que je publie un nouvel article.

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Mots-clefs : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :