Pérennité de ma PME ou bonheur de mes enfants?

Publié le lundi 17 juin 2014 par Sylvie Huard dans la catégorie Relève d'entreprise

arbre décisionnel pour la pérennité de ma PME et le bonheur de mes enfants.Vous avez, pendant 40 ans, dirigé et contribué à la croissance de votre entreprise. Vos enfants ont grandi avec elle et font maintenant partie de l’équipe. C’est maintenant le temps de passer le flambeau. Vous avez toujours su qui prendrait la relève, mais vous doutez maintenant. La relève choisie peut-elle vraiment assurer la pérennité de l’entreprise? Que faire?

Je vois régulièrement ces cas dans les entreprises que j’accompagne. Un cédant, qui a toujours su que son fils allait prendre la relève, commence à penser : « je ne sais plus si c’est le bon. »

Que s’est-il passé pour passer de la certitude au doute? Le cédant est pris entre l’arbre et l’écorce. Il veut, à la fois la pérennité de l’entreprise et le bonheur de son fils tout en conservant l’harmonie dans la famille!

« Qu’est-ce que je fais avec ça? », se demande-t-il. Je privilégie le bonheur ou la pérennité?

On privilégie les deux, en avançant avec doigté.

Deux cas de figure qui engendrent le doute en relève d’entreprise

Il peut y avoir 2 raisons pour lesquelles un cédant pense qu’il s’est trompé dans son choix de relève :

  1. Il n’a pas fait son travail de cédant d’entreprise, stratégiquement parlant; ou,
  2. La relève choisie n’est effectivement pas le bon choix.

Des approches constructives peuvent être déployées pour confirmer ou infirmer le choix du repreneur et conserver l’harmonie familiale.

Le cédant n’a pas fait son travail : On l’entend souvent dire : « Voyons! Ça fait 25 ans qu’il travaille ici! Pourquoi il ne sait pas ça! Pourquoi il fait encore des erreurs aussi stupides! »

Le problème c’est que le dirigeant a tellement intégré sa stratégie d’affaires, sa vision, qu’il oublie de la transférer. Il aborde la tactique, c’est-à-dire quoi faire pour réaliser la stratégie d’entreprise, mais la réflexion stratégique n’est pas partagée.

Avec les années, il s’en construit des ramifications qui permettent au dirigeant de « savoir » quelles tactiques adopter! Cet arbre décisionnel, qui a été construit avec l’expérience, doit être transféré à la relève. Cela évite les erreurs que le dirigeant voit comme « stupides » et évitables.

Le choix de la relève n’est pas le bon : c’est une situation très délicate, surtout en entreprise familiale. Le processus pour régler ce problème est plus long, mais c’est possible de contribuer au bonheur de son enfant et protéger l’harmonie familiale.

La clé est de s’assurer que la relève se rende compte, par elle-même, qu’elle n’est pas le meilleur choix pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Une solution pour favoriser la pérennité de la PME et le bonheur des enfants

Comment faire? Déterminez les éléments suivants AVEC le conseil de relève :

  • Dans quelle industrie êtes-vous?

Attention! Votre industrie n’est pas toujours celle que vous croyez! Mc Donald n’est pas dans la restauration rapide, mais dans l’immobilier puisque les grands stratèges pensent aux endroits où ouvrir de nouveaux restaurants plutôt que comment faire le meilleur hamburger.

  • Quel est votre positionnement dans l’industrie?
  • Quelle est votre vision dans 5 ans?

De cette réflexion va découler un défi majeur à relever pour l’avenir de l’entreprise. En fonction de ce défi, déterminez le profil idéal du leader. La relève constate que le profil du dirigeant souhaité ne correspond pas à ses talents. Puisqu’elle est partie prenante du processus, elle en prend conscience graduellement et avec libération.

Je vous souhaite du plaisir à préparer votre relève! 🙂

Prochain billet : Le bonheur de vos enfants passe, entre autres, par l’utilisation de ses talents.

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Les derniers articles par Sylvie Huard (tout voir)

Mots-clefs : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :