Lettre ouverte à un repreneur

Publié le lundi 6 décembre 2011 par Sylvie Huard dans la catégorie Planification de la relève, Relève familiale

Après notre billet « Lettre ouverte à un cédant », la nécessité de parler aux repreneurs avec la même franchise a graduellement émergé. Comme le cédant et le repreneur détiennent chacun un rôle déterminant dans le succès de la relève, déplacer le centre d’attention vers ces derniers me semblait une avenue naturelle, et extrêmement porteuse. Cela m’amène donc à vous dire ceci, chers aventuriers…

Sonder votre intention

À la base de votre démarche, votre intention est-elle d’acheter une entreprise ou d’acheter cette entreprise? Je vous demande ça parce que figurez-vous que le cédant, de son côté, tient à ce que son bébé soit CHOISI. Il doit sentir que vous vous passionnez pour cette entreprise qu’il a bâtie et pour laquelle il a fait d’énormes sacrifices. Le lien qui le relie à sa compagnie est sacré. Pour faire un parallèle, c’est comme si vous demandiez sa fille en mariage! En fait, c’est même plus que ça parce qu’il s’agit véritablement de son identité.

Par conséquent, s’il a le moindre doute sur votre motivation, il ne vous accordera pas la sacro-sainte confiance que vous devez impérativement obtenir pour réussir le transfert (je tiens pour acquis que vous ne voudrez pas être dans les 70 % qui échouent…).

Les qualités principales dont vous devrez faire preuve sont :

  • la patience
  • le respect
  • l’humilité

Comment démontrer que vous aimez d’un amour profond la PME que vous convoitez? C’est simple : allez y travailler. Prouvez votre passion pour l’entreprise en y œuvrant directement, en vous baignant dans la culture et en comprenant sa logique interne. Les acquis que vous y récolterez seront inestimables. Sans parler de l’effet que vous créerez sur le cédant (WOW).

N’oubliez pas : c’est lui qui doit vous choisir. Sans sa complicité et ses connaissances, vous n’irez pas loin… Le transfert ne pourra s’enclencher qu’au moment où il vous adoptera. Avant tout, vous devrez toutefois vous qualifier comme un digne successeur.

Succéder n’est pas remplacer

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat ne se vit pas comme il y a 50 ans. Si le charismatique « one man show » était presque la norme à l’époque, d’autres modèles voient maintenant le jour. Le besoin d’avoir un meilleur équilibre familial et la complexité du monde des affaires ont fait naître des styles de gestion collaborative dans laquelle plusieurs personnes combinent leurs forces. Garder en tête, cher repreneur, que ce modèle peut être insécurisant pour un cédant. Pour lui, travailler 15 h par jour a souvent été la clé du succès. Il faudra le convaincre que votre méthode peut fonctionner et que vous êtes prêt à partager en équipe les profits, la réussite et le crédit.

Retenez aussi que le cédant doit sentir votre intention véritable à poursuivre ce qui a été commencé, les rêves, les projets, les réalisations. Comprendre cet aspect revêt une importance capitale.

Se donner du temps

La fougue vous tenaille? Vous désirez prendre le relais en 4e vitesse? Contenez-vous en vous rappelant qu’une période de dix ans est suggérée pour un transfert familial réussi. Dans le cas d’un transfert aux employés, cinq ans sont conseillés. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Louise Cadieux, une experte de la question.

Alors à vos marques. Prêt? Relevez!

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :