Lettre ouverte à un cédant

Publié le lundi 20 mai 2011 par Sylvie Huard dans la catégorie Planification de la relève, Relève familiale

Vous avez bien quelques minutes? Je pense qu’on a besoin de se parler vous et moi…

Vous entendez parler de relève à gauche et à droite depuis quelques années, n’est-ce pas? On cherche à vous « conscientiser », on vous démontre l’importance de la préparer, de faire telle ou telle démarche, de s’y prendre tôt, etc.

Et pourtant, malgré le bien-fondé de ce discours, quelque chose vous empêche de passer à l’action. Ou bien, si vous êtes déjà avancé sur certaines questions, un malaise rôde, difficile à nommer.

Ce frein intangible, ce malaise diffus, ne se laisse pas cerner aisément. Il se manifeste par quelques soubresauts faciles à contenir, mais, graduellement, envoie un message plus fort. C’est une voix dont la provenance vous semble venir de l’intérieur.

Je n’ai pas l’habitude d’y aller par quatre chemins et c’est en connaissance de cause que j’ose aujourd’hui y mettre des mots : il s’agit du cri de votre identité.

Après avoir investit des années, une tonne d’efforts, tout votre génie, une multitude de weekends et que sais-je encore, une peur consciente ou inconsciente habite tous les cédants. • À quoi vais-je servir? • Est-ce que je vais réussir ma «sortie» comme j’ai réussi à monter ma business? • Est-ce que je serai heureux lorsque le tout sera transféré?

Si vous m’avez suivie jusqu’ici, permettez-moi d’aller un peu plus loin et de vous poser cette question : qu’avez-vous fait jusqu’à maintenant pour préserver cette identité et vous assurer qu’elle soit reconnue, transmise et respectée? Est-ce que vous avez eu la chance de discuter avec votre relève du rôle que vous devez jouer pour un transfert réussi?

Mon petit doigt me dit que ce n’est probablement pas l’aspect qui a été au cœur des discussions.

Si tel est le cas, comment imaginez-vous que cette identité puisse être préservée si elle n’est pas communiquée à votre relève? Votre vision va-t-elle magiquement être répercutée dans les décisions de vos releveurs le jour de votre départ?

Vous savez sûrement que 70 % des relèves échouent et que la cause première identifiée est le manque de communication et un transfert inadéquat de connaissances.

– Pour qui elle se prend pour me brasser de même, elle à matin?

J’ai vécu moi-même 9 transactions d’action allant de 50 000 $ à plus d’un million, avec ses succès et ses drames. Vous pouvez lire ma bio complète ici. Déçue par le peu de sensibilisation sur la question et à force de voir les mêmes erreurs se répéter, je me suis donnée pour mission de faire avancer la cause de la relève au Québec. – OK, pis bonne comme vous êtes, dites-moi donc c’est quoi la solution?

La solution, c’est d’abord de regarder cet enjeu dans les yeux.

Il y a quelque chose à dénouer, un échange doit avoir lieu. Ça ne se fera pas en criant ciseau!

Si ces propos ont réveillé quelque chose en vous et que vous désirez envisager une démarche, je vous propose de s’accorder mutuellement une période d’apprivoisement. Vous allez voir comment je travaille, et moi quelle sorte d’aide vous avez besoin. Suite à une première rencontre, nous déciderons si une deuxième est envisageable. Dans l’affirmative, je vous fournirai, après l’avoir réfléchi et mûri, mon interprétation de votre situation : les enjeux, les défis et les problématiques de votre processus de relève. Cette 2e rencontre servira à ajuster le tir sur la façon dont vous aimeriez être aidé.

Jusqu’ici, tout est gratuit.

Ensuite, au terme de la deuxième rencontre et une fois que vous aurez en main une idée claire du processus et des coûts, vous choisissez si l’aventure vous intéresse. Je vous laisse y réfléchir…

Sylvie Huard

Sylvie Huard

Je travaille avec des gens qui souhaitent un changement significatif et durable dans leur organisation et pour qui le bonheur au travail est prioritaire. Ensemble, nous quittons brièvement le chaos du quotidien pour créer un environnement contrôlé. Avec un recul sur la situation, des possibles apparaissent.
Animée par le désir d'humaniser le monde des affaires, je suis toujours en quête des meilleures pratiques d'affaires à travers chercheurs et praticiens de partout dans le monde. Ma passion pour l'entreprise familiale m'a menée à devenir membre du sélect Psychodynamic in Family Business (PDFB).
Sylvie Huard
bac psy., MBA, ACFBA Advanced Certificate Family Business Advising
"Mieux se comprendre, pour avancer avec sens et puissance ensemble."
Sylvie Huard

2 Commentaire(s)

  1. Ping : Sylvie, fais-tu du coaching? « PME groupe d'achats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :