Billet 11 – conclusion: La confiance, aussi vitale que l’oxygène

Publié le lundi 1 mars 2021 par Sylvie Huard dans la catégorie Gestion des conflits, Harmonie au travail, La confiance: l'art des familles en affaires, Relève familiale

Voulez-vous que je lise ce billet pour vous? Cliquez sur la barre latérale ci-dessus et l’audio débutera. 

————————————————————————————————-

Le saviez-vous ? Le manque de confiance au sein des familles en affaires n’est pas une option, car lorsqu’elle est absente, l’harmonie est inatteignable. Avec cette série, nous espérons avoir donné aux entreprises familiales qui avaient peine à respirer des façons de restaurer cette confiance si précieuse.

«La confiance fournit plus à la conversation que l’esprit.»
Maximes
, La Rochefoucauld

Si la confiance est là dès le début dans les familles en affaires, quand elle se brise, il n’est pas simple de la rétablir. Dire à son père, à sa mère, à son fils ou à sa fille : «je n’ai plus confiance en moi, en toi ou envers les autres membres de l’équipe» n’est pas une mince affaire.

Comment avouer à un proche qu’on n’a plus confiance en lui alors qu’on devra continuer de le côtoyer jour après jour, au travail comme à la maison ? Avouer une telle chose peut s’avérer terriblement effrayant. Résultat : la plupart des membres qui le ressentent préfèreront se taire par peur de générer des conflits et décideront plutôt de souffrir en silence.

Or, comment peut-on espérer améliorer la situation si l’on n’en parle jamais ? La clé ici se trouve bel et bien dans la discussion, une discussion dans laquelle les débats sur la confiance seront dépersonnalisés. En effet, tout se dit quand on parle avec amour et que l’autre comprend la bonne intention qui nous anime.

 

Les forces des familles en affaires : le respect et la loyauté

La communication est un élément-clé dans l’instauration d’une confiance interpersonnelle solide. Cette communication peut être grandement facilitée par le respect et la loyauté que les membres d’une entreprise se portent. C’est en écoutant l’autre et en respectant son rythme que le cédant et le repreneur développeront leur confiance mutuelle.

 

Le désir de s’améliorer au cœur des préoccupations des familles en affaires

Puisque le désir de s’améliorer anime les familles en affaires, pourquoi ne pas saisir cette volonté afin de tenter d’améliorer ses compétences communicationnelles par un travail individuel (lorsque, par exemple, un cédant s’assure de transmettre plus clairement ses intuitions) ou encore collectif (à l’aide des cercles de communication permanente) ?

 

La franchise et la transparence : deux défis de taille

Pour que la communication s’installe entre les membres d’une famille en affaires qui sentent que la confiance est vacillante au sein de leur entreprise, la franchise et la transparence sont de mises. Or, il s’agit des deux attitudes les plus difficiles à adopter pour les familles en affaires.

Parler franc demande au cédant d’arrêter de vouloir protéger ou ménager le repreneur et requiert que le repreneur arrête de se censurer. Or, c’est seulement en disant tout haut ce qu’ils pensent que les membres du duo pourront se montrer transparents envers l’autre et aborder les réels problèmes qu’ils rencontrent.

 

La précision des attentes : élément-clé pour le rétablissement de la confiance

On le sait, les tabous et les sujets plus délicats empêchent bien souvent le cédant comme le repreneur de bien communiquer et, ainsi, développer une confiance mutuelle de qualité. C’est pour cette raison qu’il s’avère important de réserver du temps et un espace pour échanger afin de préciser ses attentes et, ainsi, désamorcer les désaccords et les conflits.

Une fois que les membres du duo auront compris les attentes de l’autre, ils pourront véritablement épauler leur partenaire au sein d’une relation de confiance basée sur la loyauté.

 

Quand respect et franchise s’allient pour générer des discussions sur la confiance

Bref, la confiance relationnelle n’apparaît pas comme par magie. Elle est le résultat d’une série d’attitudes et d’actions concrètes qui, si elles sont menées par les bonnes personnes dans le bon contexte, permet aux familles en affaires d’atteindre la pérennité et l’harmonie.

À vous de jouer maintenant : ouvrez la discussion. Parlez franc, précisez vos attentes avec transparence, et le respect et la loyauté de votre famille vous permettront d’aborder tous les sujets, y compris les plus délicats.

Sylvie Huard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Membre de :


RSS
YOUTUBE